L’origine de la journée internationale de la femme

0

Les femmes du monde entier fêtent leur journée, le 8 mars. Cependant, l’origine de cette fête n’est pas connue de tous. Retour sur les points forts de l’histoire de la première  journée de la femme.

Au début du 20ème siècle, plus précisément en 1857, des ouvrières américaines travaillant dans le textile manifestaient pour réclamer leur droit de vote, de meilleures conditions de travail mais aussi l’égalité entre l’homme et la femme. Elles étaient les pionnières du mouvement féministe.

L’idée de célébrer une journée internationale de la femme est mentionnée pour la première fois en 1910, à Copenhague, lors d’une conférence internationale des femmes socialistes, avec à leur tête Clara Zetkin. Aucune date n’avait été retenue alors mais des perspectives de changements révolutionnaires commençaient à voir le jour et permettaient de croire en ce projet, bien que considéré comme audacieux en ces temps là.

Certains évènements historiques étaient de vrais catalyseurs. Le monde bougeait et les femmes aussi. En 1913, on voyait déjà les premiers rassemblements clandestins féminins. C’était en Russie, ce même pays où, quelques années plus tard, un certain 23 février 1917, une grève générale était déclenchée à Saint Pétersbourg suite à une manifestation de femmes ouvrières. La révolution russe était en marche. Mais il faudra néanmoins attendre la fin de la deuxième guerre mondiale pour voir une journée de la femme célébrée à l’unisson, dans les pays du monde entier. L’ONU ne  reconnaîtra cependant  le 8 mars comme étant officiellement la journée internationale de la femme qu’en 1977.

Le 8 mars et les Congolaise

Le sujet de la parité hommes femmes étant toujours aussi épineux, la journée Internationale de la Femme prend de plus en plus d’envergure, l’occasion pour les femmes du monde entier, dont les Congolaises, de débattre de leurs situations et aspirations.

A Brazzaville, presque toutes les femmes se posent la même question : que vais-je porter pour fêter le 8 mars ? « le 8 mars, c’est notre journée à nous. Nous serons très belles et pourrons aussi discuter des sujets qui nous concernent», déclare Marguerite. Pour certaines, le 8 mars est une simple occasion pour se faire belles.Pour d’autres, cette date a bien plus de poids et d’empreinte. Je sais que ça avait commencé avec des manifestations des femmes ouvrières qui revendiquaient leurs droits», témoigne une congolaise. La plupart des femmes qui se souviennent de ces faits ont plus de 45 ans. Les plus jeunes, par contre, sont moins bien informées, ce qui reste légitime et facilement remédiable surtout que l’on peut avoir accès à toutes les informations relatives aux combats menés par les femmes depuis les prémices des mouvements féministes.  Un long chemin a été parcouru mais une longue route reste à faire.

Bonne fête à toutes les femmes du monde entier !

Share.

Comments are closed.