Le blanc de kiwi bientôt au Congo

0

La couleur, l’odeur et le goût sont ceux d’un vin blanc, en un peu plus fruité. Le blanc de kiwi ou de mangue est fait à partir de fruits invendus. Une boisson qui commence à faire fureur en France et qui ne devrait pas tarder à conquérir le marché congolais.

Deux jeunes entrepreneurs, un congolais, Marvet Mbani, et un français, Alexandre Vaillant, ont eu l’idée de développer cette boisson.  C’est en récupérant plusieurs kilos de kiwis ou de mangues invendus en France que l’idée est venue.

L’usine de production permet de récupérer le jus de fruit afin de le transformer en ‘’vin’’ appelé « Blanc de kiwi ». Pour une production de 16 mille bouteilles depuis sa date de mise en bouteille en mars dernier, 8.000.000 bouteilles ont déjà été vendues. Fort de cette notoriété, ces entrepreneurs projettent d’installer une usine de production au Congo.

Visite de prospection au  Congo

Au terme de sa visite de prospection effectuée au Congo, Marvet, affirme que l’usine de production de vin sera implantée dans la Bouenza, plus précisément dans la ville de Madingou. Un choix très stratégique pour ces entrepreneurs, car, dans cette région, on trouve une grande diversité des fruits.

Pour l’heure, quelques paramètres restent à étudier, tel que, le prix de vente du blanc de kiwi du fait que les taxes douanières sont élevées comparées à celles de la France. Aussi, reste à obtenir un appui financier. En attendant, le blanc de kiwi sera importé.

 «Bien sûr que l’usine sera installée au Congo. Cependant, le projet se chiffre à des millions de franc CFA. Nous sommes malheureusement obligés dans un premier temps d’importer le blanc de kiwi. Au fil du temps et avec l’appui du gouvernement congolais, cette usine verra le jour. Car, dit-il, le gouvernement congolais est satisfait de a validé notre projet et il a promis de nous venir en aide».

Le blanc de kiwi est vendu à moins d’10 euros en France et jouit d’une bonne grande notoriété.« Les retours sont positifs. Il s’agit d’une nouveauté et d’une belle découverte. Certains clients en ont encore racheté. Nous conseillons à nos clients de l’accompagner à l’apéritif d’une salade de fruits, ou bien d’un dessert frais», confie  l’un des responsables de « La Maison Corps ».

Au Congo, il sera vendu dans les restaurants, hôtels et les points de vente de vin comme la société « Lima ». En attendant de le savourer, le blanc de kiwi peut être accompagné des plats à base de de fruits de mer. et Il reste néanmoins à consommer avec modération et à doit être conservé à une température de 8°c.

Les défis pour la future société «Longonya »

Si le gouvernement congolais soutient ce projet comme promis, la société «Longonya » créera des postes d’emploi au Congo. Mais une fois de plus, ces producteurs devront faire face  à d’autres difficultés.

« Nous avons un problème de la main d’œuvre dans ce domaine. C’est un gros challenge que nous essayerons de relever. Mais pour commencer, nous comptons recruter 5 à 10 congolais qui seront formés dans la production de vin», précise Marvet.

Pour lui, une formation d’un an suffirait aux futurs vignerons pour maîtriser toutes les techniques de fabrication du blanc de kiwi. Le procédé prend un mois. Le kiwi est broyé avant d’en extraire le jus. Une fois cette première étape accomplie, la phase suivante consiste à filtrer le jus qui sera mis en fermentation avec des levures naturelles pendant 3 semaines. Après cette étape, le vin est presque prêt. Une filtration tangentielle est réalisée avant l’embouteillage.

Dans la lutte contre le gaspillage des fruits, ces producteurs sont déjà passés de la production du blanc de kiwi au  « Blanc de mangue ». Ils envisagent d’ici mai 2017 de produire le « Blanc d’ananas ».

Share.

Comments are closed.