Le pagne, entre tradition et crise identitaire au Congo

0

Cette année, la journée internationale de la femme est célébrée sous le thème «planète 50-50 d’ici 2030 : franchissons le pas pour l’égalité des sexes». Pendant tout le mois de mars,  plusieurs femmes porteront des pagnes pour la  première fois depuis le début de l’année 2016.

Des femmes choisissent leur pagne pour le 8 mars

Des femmes choisissent leur pagne

Comme le veut la tradition congolaise, chaque 8 mars, toutes les femmes se pareront d’un pagne. Raison pour laquelle dans la majorité des institutions publiques et privées, on offre des pagnes aux employées, mais pas n’importe lesquels ! Il s’agit là de pagnes spécialement dédiés à la journée internationale de la femme, imprimés pour la circonstance.

Néanmoins, en cours d’année, on voit peu de femmes habillées d’un pagne à Brazzaville. Mais le 8 mars n’est pas une journée comme les autres…

«Généralement, c’est quand je vais à l’église le dimanche que je mets un pagne, parce que c’est la seule journée où je peux prendre le temps de me préparer. Ce n’est pas évident d’attacher un pagne et puis, ce n’est pas très pratique comme vêtement. Mais le 8 mars, je le fais surtout pour être en phase avec toutes les Congolaises qui fêtent la journée de la femme», déclare, une Brazzavilloise.

DSC_0359

Un choix de pagne diversifié


En recueillant les témoignages, on remarque que les avis diffèrent quant au port de ce vêtement que certaines assimilent à un legs de la culture africaine :  
«Lorsqu’on voit un pagne, on pense directement à l’Afrique. Je pense que les femmes qui ne portent le pagne que le 8 mars ne sont pas vraiment attachées à leurs traditions et je trouve ça malheureux », clame Darissane.

Le pagne et les Brazzavilloises

Il est vrai que l’on voit de moins en moins de femmes porter le pagne dans nos rues, où les goût vestimentaires féminins s’imprègnent plus d’une note occidentale qu’africaine. Certains y voient une crise identitaire où les valeurs et traditions ancestrales commencent à se perdre. On ira même jusqu’à prétendre que le pagne doit être porté désormais que par les femmes mariées.

DSC_0325

DSC_0354

«Faux, réplique Vénicia NKODIA, je ne suis pas du tout d’accord. En plus, une femme qui porte le pagne inspire le respect, ce qui est très important lorsqu’on est célibataire», explique-t-elle.

Il y a quelques années, ce tissu traditionnel était  prisé de toutes. Aujourd’hui, même si certaines Brazzavilloises préfèrent la mode étrangère, il y a d’autres veulent redonner une seconde vie au pagne en créant de nouveaux modèles modernes et tendance qui puissent plaire à tout le monde.

Share.

Comments are closed.