Le forum de l’emploi et de l’entreprenariat, un défi relevé

0

Samedi 12 août, il est 10h lorsque près d’une centaine de jeunes ont assisté au forum de l’emploi et de l’entreprenariat organisé par le Cercle des africains de la diaspora.

Merci d’être venu si nombreux et merci pour votre ponctualité” souligne le responsable du comité d’organisation du CAD à Pointe-Noire, Amaël-Bayeba avant de compléter “ vous allez pouvoir prendre place dans quelques minutes.” L’homme se retire pour gérer les dernières mises en place.

Au programme de cette matinée sous le signe de la journée internationale de la jeunesse, deux conférences dont l’une axée sur l’emploi et l’autre sur l’entreprenariat. Sept orateurs se succèdent sur l’estrade mis à leur disposition pour cette rencontre. Chacun d’eux dispose de quinze minutes pour donner des clés et apporter des conseils solides aux participants dont des chercheurs d’emploi et des élèves déjà préoccupés par le marché du travail.

Phillipe Bouiti VoudaCertains conférenciers partagent leurs expériences personnelles tandis que d’autres mettent un accent sur l’importance de se valoriser et d’oser :  “Beaucoup de candidats manquent de confiance en soi, par conséquent ils ne savent pas bien se vendre”  précise le Directeur Associé d’OBAC, Philippe Bouiti Viaudo “Plutôt que de déposer des CV, on pourrait déposer des résumés de business plan dans les entreprises. Cela permettrait d’une part d’aider les sociétés qui nous intéressent à se réinventer en travaillant sur notre idée. Puis, d’autre part cette démarche faciliterait les moyens de financements pour lancer notre projet” ajoute ce jeune entrepreneur.

L’entrepreneuriat, une alternative stratégique

Philippe investit une partie de son temps dans les activités liées à l’entrepreneuriat au Congo.” Ce genre d’événement est une belle occasion pour véhiculer des idées, rencontrer d’autres entrepreneurs potentiels ou peut être des clients. C’est en partie pour ces raisons que j’ai accepté d’apporter ma contribution à ce projet” affirme M. Bouiti Viaudo.

forum de l'emploi La fin de la dernière conférence laisse place à un temps de questions/réponses entre les étudiants et les professionnels. Au même moment, les membres de la CAD se relaient à l’extérieur de la salle pour préparer un agape offert gracieusement. Cet entracte permet d’enclaver sur le reste des activités à l’ordre du jour (simulation d’entretien d’embauche, conseil personnalisé…).

 

Oser devenir un acteur du changement

Âgé de 18 ans, Kisseine Tevot est venu assister à cette manifestation pour obtenir des informations sur la faisabilité de ses différents projets : “Je souhaite mettre en place une plateforme tournée vers les personnes dont les parents n’ont pas les moyens financiers pour payer leurs études” témoigne le nouveau bachelier dont internet est la première source d’inspiration et de formation. “Les différentes interventions m’ont donné beaucoup de courage et j’ai compris que je dois oser” poursuit-il.

Je tiens à féliciter les organisateurs de ce forum. J’ai compris que nous jeunes congolais devons oser, aller plus loin en sortant de notre zone de confort. Certains attendent trop de leurs relations”  affirme Alban Mbou- Likibi, employé en communication et marketing chez Almarick’s.

Attis GomasQuant à l’association, elle travaille déjà sur l’implantation d’une antenne à Pointe-Noire. Un appel à la candidature pour former une équipe au Congo a été lancé sur la page Facebook de l’association. Pour y répondre, vous pouvez envoyer une lettre de motivation et un CV à l’adresse email suivante : [email protected] Par ailleurs, les membres de l’association ont tenu à remercier tous les partenaires ainsi que les personnes qui sont intervenues à cet événement.

Optimistes pour la suite de l’histoire de leur pays, Attis Gomas et ses collègues veulent écrire un nouveau chapitre intitulé “C’est le Congo qui gagne !”.

Crédit photo : Eudoxia Photography

Share.

Comments are closed.