Le face painting, le maquillage artistique pour Halloween

0

Halloween approche et vous n’avez toujours pas d’idée pour votre déguisement ? Optez pour un maquillage original pour transformer votre visage ou une partie de votre corps en squelette, vampire ou encore en araignée… !

Très en vogue depuis quelques mois à Pointe-Noire, le “face ou body painting”, “peinture de visage ou peinture corporelle” en français, fait de nombreux adeptes. Inspiré des méthodes ancestrales observées dans différentes tribus, le face ou body painting est un maquillage artistique réalisé avec de la peinture d’origines végétales et minérales spécialement conçue pour la peau.

Matériels et produits utilisés

face painting“En utilisant différents pinceaux mais aussi des éponges, en fonction de la thématique (carnaval, défilé de mode, spectacle pour enfant…), je dessine des formes et/ou des schémas sur le visage ou le corps d’une personne” déclare une esthéticienne de l’institut “L et lui”, Calvine Dos Santos. Formée à l’école de maquillage artistique, Neo Christian Chauveau à Paris, Calvine participe tous les ans au Congrès International d’Esthétique à Portes de Versailles pour assister à des conférences sur le face painting.

Selon la demande de son client, la maquilleuse choisit une panel de couleurs ainsi que les outils adaptés. Et grâce à sa maîtrise de la peinture, l’artiste fait place à son imagination pour laisser place à sa créativité en adoptant le dessin à la forme du visage ou du corps de son client.

Généralement en soie ou en fibre synthétique, les pinceaux spécifiques “face et body painting” sont plus larges pour des réalisations sur le corps et beaucoup plus fins pour le visage. Ils sont disponibles en trois formes principales: rond, plat, arrondi et biseauté. Chaque type est défini pour une spécificité, un dessin particulier. Par ailleurs, il existe différentes textures de peinture : épaisse, liquide, métallique…

Le mode d’application varie par rapport au type de peau : noire ou blanche et du résultat souhaité. “Pour avoir un beau rendu final, il est essentiel de doser la matière, jouer sur l’ombre et la lumière, les dégradés et l’harmonie des couleurs précise Mme Dos Santos avant d’ajouter “ lorsque l’on veut nuancer deux couleurs, il faut respecter le cercle chromatique. Le cercle chromatique des couleurs est une représentation conventionnelle des couleurs, mettant en valeur la façon dont on peut combiner les couleurs pour en créer de nouvelles”.

Un maquillage sans danger pour la peau

Le face ou body painting se fait sur une peau saine, c’est à dire déjà nettoyée au préalable.
En dehors de la peinture verte qui contient du chrome susceptible de provoquer des réactions sur certaines personnes, les produits utilisés pour le maquillage corporel sont hypoallergéniques. Par exemple, les paillettes et les strass dont raffolent les petites filles pour des motifs de princesse sont autocollants et ne nécessitent pas de colle. Pour se démaquiller, il suffit tout simplement de rincer avec de l’eau claire ou utiliser des lingettes démaquillantes.

face paintingBeaucoup plus développé en Angola, le face ou body painting est utilisé lors de défilé de mode pour des grandes marques ou pour sensibiliser la population sur un sujet précis : “ À Luanda, dans le cadre d’un défilé de mode pour une célèbre marque de Jean, j’ai couvert le haut du corps des mannequins avec de la peinture en dessinant des maillots de bain. On arrivait à peine à savoir qu’elles étaient nues ” affirme la spécialiste.

Au Congo, la tendance se répand de plus en plus par le bouche à oreille grâce aux personnes ayant eu l’occasion de voir le travail de Calvine notamment lors des anniversaires pour enfants, des soirées à thème pour adultes ou des défilés de mode. D’autre part, en 2016, la ponténégrine avait maquillé des modèles pour une campagne publicitaire sur les femmes battues.

Crédit photo * : Calvine Dos Santos, Rey Mangouta et Rose Carpet

Share.

Comments are closed.