Du 17 au 19 mai Pointe Noire, hôte du Forum International Green Business

0

forum-green-business-pnComment l’innovation et la technologie peuvent-elles favoriser le développement de l’économie verte en Afrique Subsaharienne ? C’est à cette question que la Chambre de Commerce de Pointe-Noire ainsi que les 500 participants conviés du 17 au 19 mai à l’hôtel Elais tenteront de répondre, lors du 7ème Forum International Green Business. Flora Mavoungou, Commissaire Générale du Forum International Green Business, nous éclaire un peu plus sur le sujet.

Ursula Goma: Qu’est-ce que le Forum International Green Business ?

Flora Mavoungou: Le Forum International Green Business (FIGB) a pour mission de faire connaître les grands enjeux de l’économie verte en Afrique centrale, en mettant l’accent sur les initiatives développées en la matière dans la région.

Vous organisez cette année, le 7ème Forum International Green Business, peut-on connaître les objectifs de ce forum ?

Les objectifs de ce forum se résument en trois grandes lignes. D’abord, faire la promotion des technologies appliquées au service des thématiques telles que le climat, l’urbanisme, l’agriculture, l’entreprenariat,

les énergies renouvelables, les investissements, le financement et la culture. Ensuite, aider à reconnaître l’importance du rôle central du développement et du transfert de technologies comme vecteur favorisant de l’économie verte en Afrique. Enfin, trouver une meilleure coordination dans la mise en œuvre des politiques de la science, de la technologie et de l’innovation avec les politiques sectorielles, telles que l’aménagement et le développement du territoire, l’habitat, le climat, l’investissement, la culture, l’agriculture et l’entreprenariat.

Comment l’innovation et la technologie peuvent-elles favoriser le développement de l’économie verte en Afrique Subsaharienne ?

L’innovation et la technologie peuvent favoriser le développement de l’économie verte en Afrique Subsaharienne, en utilisant, par exemple, l’innovation au profit de l’urbanisme pour créer des villes intelligentes et aussi en favorisant le transfert de technologies. C’est d’ailleur un des nombreux thèmes qui seront abordés durant les trois jours du forum.

Pourquoi le choix de ce thème ?  

La définition que nous donnons à l’innovation et à la technologie dans ce contexte est celle du Manuel d’Olso :

L’innovation au sens large regroupe l’innovation technologique (produit ou procédé) et l’innovation non technologique (organisation et marketing). Ensuite, la technologie désigne l’étude des outils et des techniques.

Quel est le programme du forum ?

Pour résumer, le mardi 17 mai, à partir de 9h du matin, nous débuterons par la cérémonie d’ouverture du forum. Puis, il y aura l’ouverture officielle de l’exposition et la visite des stands. Ensuite, on aura le cocktail d’ouverture pour enfin rentrer dans le vif du sujet. Nous aurons plusieurs tables rondes, dont une autour de l’accord de Paris en 2015, une autre sur l’innovation sous toutes ses formes : de l’idée à la commercialisation, les startsups innovantes africaines, etc. Il y aura également plusieurs atelier organisés, comme par exemple : quelles solutions pour sauver et promouvoir les différents systèmes de productions agricoles en Afrique tout en intégrant les technologies et les innovations locales qui peuvent être pérennes pour l’agriculture ?, Financement des PME, Transfert de technologies, etc. Le programme est très riche. Je vous invite à le découvrir sur notre site web.   

Où en est le Congo dans sa politique environnementale ?

Nous ne sommes pas en mesure de répondre à cette question. Le gouvernement est mieux placé pour vous fournir des précisions concrètes à ce sujet.  

Qui sont vos invités ?

Ce forum réunira environ 500 participants. Parmis eux: des membres du gouvernement congolais et des pays de la CEEAC, des représentants de la CEEAC, de l’Union Africaine, du secteur public de la région, des universitaires, des entrepreneurs, des investisseurs ainsi que d’autres représentants de la société civile.

Qui est le public cible ?

Ce forum vise aussi à favoriser l’échange d’informations et de bonnes pratiques. Pour cela, nous visons : les membres des gouvernements et du secteur public, les universitaires, les entrepreneurs, les investisseurs ainsi que certains aurtres représentants de la société civile

Quels sont les résultats (les apports concrets) obtenus à l’’issues des précédentes éditions ?

Il sied de noter que le Forum International Green Business est un vrai succès et une fierté pour le Congo. Lors des précédentes éditions, nous notons comme résultats :

La reconnaissance du forum par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ; la mise sur pied des fonds pour l’économie verte en Afrique centrale ; le regroupement d’entreprise (CLUSTER) ; La VALDECO (pour le traitement des déchets) ; COSMECTIC Congo, dont la mission est la valorisation des plantes congolaises dans le domaine de la cosmétique ; La naissance de l’école supérieure de commerce et de l’industrie du Congo. L’objectif étant de privilégier les différentes formations qui entrent dans le cadre de nos objectifs, c’est à dire appréhender nos attentes dans le secteur de l’economie verte. Enfin, les précédentes édition nous ont permis d’assuré la pérennité du Forum International Green Business. Ce forum nous permet aujourd’hui de sensibiliser les gens quant aux sujets liés au changement climatique.

 

Share.

Comments are closed.