Deux nouveaux portiques géants pour accroître les performances du Port Autonome de Pointe-Noire

0

Après trois semaines de voyage en mer, depuis la Chine, les deux portiques toute nouvelle-génération sont arrivés au Port Autonome de Pointe-Noire, le 26 octobre dernier.

Avec ce genre d’outil de 365 mètres de long et 75 mètres de large, soit l’équivalent de la largeur de 2 containers 20’’, Congo Terminal va améliorer significativement  ses performances et par ricochet la productivité du Port Autonome de Pointe-Noire.

Plus efficace

Ces structures géantes sont capables de soulever jusqu’à 62 tonnes, soit 2 containers de 30,5 tonnes chacun (poids maximum de remplissage), l’équivalent d’environ 30 voitures de type 4X4.

Les portiques représentent un outil indispensable pour accroître les rythmes de chargement et déchargement des plus gros bateaux. « Cela va nous permettre de traiter des navires jusqu’à une capacité de 16 000 containers, ce qui représente la taille maximale des navires qui escalent sur la côte d’Afrique » souligne leDirecteur Général de Congo Terminal, Laurent Palayer.

Un investissement de 10 milliards de FCFA

Avec ces nouveaux portiques, couplés aux 4 déjà existants,  le Port Autonome de Pointe-Noire sera en mesure d’accueillir ce genre de navires sans limitation de taille ni de capacité. Aujourd’hui la capacité d’accueil de Congo Terminal est de 8000 containers par navire. «C’est pour cela que nous avons décidé d’investir dans ces 2 portiques de plus grande capacité, qui ne nous limitent pas dans le traitement de toutes tailles de porte-conteneurs», souligne M. Palayer.

Les deux nouveaux portiques nouvelle génération - Photo: Rey Mangouta

Les deux nouveaux portiques nouvelle génération – Photo: Rey Mangouta

Ces nouveaux outils représentent un investissement de près de 10 milliards de  FCFA : « Ces acquisitions sont prévues depuis 2014», précise le Directeur Général de Bolloré Transport & Logistics Congo, Pierre Bellerose.  « le Port Autonome de Pointe-Noire, a aujourd’hui la capacité de traiter plus d’un million de conteneurs par an, contre 150 000 conteneurs en 2009», ajoute-t-il.

En effet, malgré la conjoncture actuelle, Bolloré Ports une division de Bolloré Transport & Logistics  via Congo Terminal restent confiants quant au potentiel et à l’avenir de ce carrefour commercial.  « Nous sommes prêts, grâce aux investissements qui ont été faits et qui sont toujours en cours, à pouvoir redémarrer dans les meilleures conditions possibles, dès que la crise sera passée ». Précise Laurent Palayer.

Les enjeux du Port Autonome de Pointe-Noire

La concession du terminal à conteneurs est un projet qui a démarré en 2009. Elle devrait dans sa globalité durer 27 ans, avec un investissement total de plus de 300 milliards FCFA. Cependant, en 6 ans, environ 200 milliards FCFA ont déjà été investis, permettant de doubler ainsi la capacité de la surface de stockage, rendue aujourd’hui à 40 hectares. «Nous avons à ce jour 1,5 km de quai qui permet de recevoir des navires de très grande taille», indique Pierre Bellerose.

Les enjeux de ce port sont de permettre aux concitoyens de profiter des exportations (90 000/an sont destinées à la consommation locale et au développement économique du pays) et de « redonner son titre de pays de transit au Congo, ce qu’il avait toujours été depuis le 19e siècle». La Directrice commerciale du Port, Mme Lady Flore Itoua renchérie : « Ce partenariat public-privé n’apporte que de bonnes choses. Aujourd’hui, nous pouvons traiter des navires jusqu’à 15 000 TEUS. Cela veut dire que nous sommes plus compétitifs et donc mieux à même de répondre aux attentes des usagers du port. »

Depuis le développement de cette plaque tournante du commerce maritime de la sous-région, « les marchandises sont déchargées en un temps-record, les navires sont traités en moins de 24 heures, unies aux autres voies (terrestres et ferroviaires), la desserte des marchandises vers la sous-région s’effectue plus aisément», précise M. Bellerose. « Ces nouveaux équipements vont permettre de répondre aux besoins de plus en plus croissants des armateurs internationaux et partenaires commerciaux et confirmer notre ambition de faire du PAPN, un port moderne et performant »,  poursuit M.Palayer. Ils seront mis en  en service d’ici deux semaines. Conclut-il.

Share.

Comments are closed.