Défi Congo à l’assaut du e-commerce

0

Au Congo, acheter en ligne et se faire livrer à des prix corrects n’est plus un rêve. Le e-commerce se développe sur tout le continent africain et la compagnie ponténégrine Défi Congo s’est lancée dans l’aventure.

Le commerce en ligne a le vent en poupe. Si l’Afrique est à la traîne comparée au reste de la planète (le continent représente à peine plus de 2% des ventes en lignes mondiales), elle  pourrait bien décoller dans les années à venir. Augmentation du nombre de téléphones portables, population jeune et croissante, développement d’Internet et des systèmes bancaires… Tous les experts voient les indicateurs au vert. La société de recherche en marketing digital eMarketer prévoit ainsi que le nombre d’acheteurs en ligne africains s’élèvera à 170 millions en 2018.

A Pointe-Noire, la bien nommée Défi Congo s’est lancée depuis un an dans l’aventure du commerce en ligne. Créée il y a huit ans par le Français Jérôme Barbier, la compagnie a débuté par l’import et la vente de matériaux destinés à la production pétrolière avant d’élargir son activité à tout type de matériel industriel en 2011. Aujourd’hui, Défi Congo dispose d’un catalogue de 1700 pages et propose plus de 75 000 articles industriels. 

« Cadeaux de Noël »

Chaque semaine, la société importe plusieurs tonnes de marchandises à Pointe-Noire. « On a décidé de faire profiter aux particuliers de notre capacité d’importation », explique Jonathan Ragot, responsable commercial de la compagnie. Depuis six mois, le bouche-à-oreille fonctionne à plein régime : les commandes des particuliers augmentent. « Les gens sont contents de pouvoir faire venir ici leurs cadeaux de Noël sans avoir à demander à un ami de le prendre dans l’avion de Paris, raconte Jonathan. « Notre plus grosse demande concerne des accessoires de mode, des vêtements, des produits de décoration, des équipements sportifs spécialisés, etc. ».
Concrètement, lorsqu’un client est intéressé par un produit sur n’importe quel site Web qui en permet l’achat (Amazon, Darty, Rue du commerce…), il constitue un panier avant d’envoyer une capture d’écran de ce dernier à Défi Congo. Qui fera un devis, en fonction du poids et du volume de l’objet, et fournira un tarif. Une fois la commande passée, « le client est livré sous environ dix jours ouvrable », souligne Jérôme Barbier, aujourd’hui à la tête d’une entreprise de douze personnes. L’avantage de Défi Congo, c’est aussi l’absence de limite d’achat. « Si vous voulez faire venir un objet à 5 euros, c’est possible, précise Jérôme. Notre plus grand plaisir, c’est que ça puisse bénéficier à toute la population. »

Accès à Internet

Et pour se faire connaître auprès d’un maximum de Congolais, la compagnie a organisé une campagne de publicité radio ainsi qu’une distribution de flyers dans tout Pointe-Noire en 2016. Etant donné l’état de la connectivité au Congo et le coût d’Internet, l’entreprise a décidé d’ouvrir, début 2017, un espace aménagé avec un accès à des ordinateurs. Ainsi, les clients qui le souhaitent pourront se rendre dans ces locaux, rue de l’Abattoir, dans le quartier Songolo. Alors qu’à l’horizon 2025, le e-commerce devrait représenter 10% des ventes en Afrique, Défi Congo devrait pouvoir tirer son épingle du jeu.

Plus d’informations : www.deficongo.com et Défi Congo sur Facebook.
Journaliste: Julie Crenn

Share.

Comments are closed.