Championnat national de tennis de table : Brazzaville reprend sa place

0

Les pongistes brazzavillois ont occupé la première marche du podium, avec cinq médailles d’or, détrônant ainsi ceux de la Likouala désormais ex-champions en titre.

Les compétiteurs de la ville capitale ne se sont pas laissés faire pour une seconde fois. Après avoir perdu le titre, à Pointe-Noire, au cours de la dernière édition, ils tenaient à en reconquérir. C’est chose faite. Si bien en cette 12ème édition du championnat national, les Brazzavillois ont empoché l’or dans la version masculine par équipes en s’imposant devant la formation d’Enyéllé (Likouala): 3 sets à 0. En senior dames ( simple), le duel entre Brazzavilloises a été remporté  par Jolie Ivosso (3 sets à 0), face à Ninor Elenga. Chez les hommes, Christ Bienatiki (Brazzaville) a pris le dessus sur Régis Kiassi (Brazzaville) par le même score. Brazzaville a ressorti sa tête de l’eau après la noyade de Pointe-Noire.

La Sangha: 3 médailles d’or

L’équipe de Pokola (Sangha) a créé la sensation en déjouant les pronostics face à leurs rivales de Brazzaville, par équipes. Driche Ekoya, dans la catégorie junior hommes (simple), a offert à ce département sa deuxième médaille d’or en venant à bout de Jeancy Obindza (Brazzaville) 3 sets à 0. Le département de la Sangha, contre toute attente, a remporté le duel face à la ville capitale dans ces deux versions. La troisième médaille de la Sangha est venue de Thécia Gamango face à Chabrelle Soukazal de la même localité, 3 sets à 1, chez les cadettes.

Likouala: 1 médaille d’or…

Champions en titre, les pongistes de la localité n’ont pas échappé au piège que les adversaires leur ont tendu, en signe de revanche. Le revers les a déchus du piédestal de la première à la dernière place. La Likouala s’est alors contenté d’une seule médaille d’or dans la catégorie des minimes ( simple) grâce à Gautier Ngoma devant Benie Olébé (3 sets à 2). Le département s’est également consolé du prix de fair-play remporté par Franklin Bokoyi et celui de la meilleure révélation par Bénie Olébé, médaillée d’argent.

Les vétérans…

La compétition n’a pas concerné que les minimes, juniors, cadets ou seniors. Les vétérans, pour la plupart membres du bureau exécutif de la Fédération congolaise de Tennis de table (FCTT), étaient aussi de la partie. Ils ont mis à découvert quelques bribes de reflexes techniques qui jusque-là ne les ont pas encore échappés. Henri Djombo, président de la Fédération, s’est imposé, en finale, face à Michel Kabangou (3 sets à 2). Le score témoigne bien que la partie était serrée.

La Coupe Denis Sassou-N’Guesso

La compétition couplée au championnat national était à sa 11èmeédition. Elle ne concerne d’habitude que la catégorie cadette version masculine. Ici, Brazzaville champion en titre a su conserver son trophée dans une finale qui du reste était 100% brazzavilloise. La Coupe ne pouvait donc pas aller ailleurs. Ainsi, Dieuveil Minamona s’est imposé devant Elie Boukété 3 sets à 0. La médaille d’or remportée par Dieuveil Minamona est à comptabiliser tant pour la Coupe Denis-Sassou-N’Guesso que pour le championnat national.

Dans son discours de fin de compétition, le président de la FCTT a exhorté les pongistes, vainqueurs et vaincus à plus d’ardeur au travail, tout en annonçant l’ouverture de la saison sportive 2015-2016. A dire vrai, les résultats réalisés par le département de la Sangha et de la Likouala prouvent à suffisance que le tennis de table se développe à l’intérieur du pays même si beaucoup reste encore à faire ou à refaire.

Source: Adiac par Rominique Nerplat Makaya

Légendes et crédits photo :

Photo 1 : l’équipe de Brazzaville recevant le trophée des mains du Maire de Ouénzé.
Crédit photo Adiac
Share.

Comments are closed.