Apprendre en s’amusant pendant les vacances

0

Depuis ce lundi 24 juillet, les enfants de Pointe-Noire peuvent participer gratuitement à des ateliers d’initiation à l’informatique, ainsi que des activités sportives et artistiques. Cette initiative appelée « les vacances récré ’actives digitales » est le fruit des actions menées par l’association de Mpaka pour l’intégration et le développement (AMID).

Créée par Kriss Brochec, AMID œuvre dans la lutte contre la stigmatisation de Mpaka, l’un des quartiers ponténégrins les plus défavorisés à cause de sa réputation : « J’habite à Mpaka depuis sept ans et je n’ai jamais eu plus de problèmes que ceux qui vivent ailleurs. Il suffit de fermer ses portes pour éviter les vols » affirme la fondatrice de l’association, Kriss Brochec.

Sous forme d’un centre de loisirs sans hébergement, les vacances récré ’actives digitales ont pour but de favoriser l’autonomie des 8 à 17 ans à l’aide de différents ateliers ludiques. À l’aide d’outils bureautiques élémentaires, les enfants apprennent à manipuler un ordinateur. Ils utilisent des logiciels éducatifs tels que Scratch avec lequel ils s’entraînent pour faire de la programmation.

les vacances récré'activesLes ateliers sont encadrés par des éducateurs qui ont eux-mêmes été formés à l’issu des journées du numérique solidaires. « L’année dernière, nous avons organisé trois jours de formation aux métiers à l’ère du numérique. Plus d’une centaine de jeunes congolais ont pu bénéficier de cette opportunité et certains d’entre eux ont souhaité transmettre ce qui ont appris » explique Mme Brochec.

 

Les vacances récré ’actives digitales sont un moyen de coupler l’informatique et l’éducation en montrant que l’évolution est possible, « on attend trop souvent que ce soit l’Etat qui fasse des choses, alors que nos enfants ont des besoins. Ils veulent avoir des adultes qui s’occupent d’eux en dehors des parents. Au Congo, les enfants sont trop délaissés à eux-mêmes » regrette cette maman de trois filles.

centre de loisirsC’est avec la volonté d’apporter sa pierre à l’édifice notamment dans le domaine du numérique que Kriss Brochec espère pouvoir changer les mentalités « aujourd’hui tout est digital et nos enfants doivent être enseigné là-dessus. Ils sont l’avenir de la République » ! souligne-t-elle.

 

 

Une porte ouverte aura lieu le 4 août au siège même de l’association pour permettre aux parents de découvrir les productions de leurs petits génies.

Crédit photo : Kriss Brochec

Share.

Comments are closed.