A la découverte de Conkouati-Douli

0

Créé en 1999, Conkouati-Douli est le plus récent et le deuxième plus grand des trois parcs nationaux. Situé dans le sud-ouest du Congo, sur la côte atlantique, Conkouati-Douli est l’habitat le plus écologique du pays. Les frontières de la zone protégée s’étendent depuis les profondeurs de l’océan Atlantique, à travers l’habitat de plage, les lagunes et les mangroves, la savane et les zones humides aux zones montagneuses du Mayombe et de la savane de Niari. La région abrite ainsi une faune extraordinairement variée, avec des espèces marines telles que les lamantins, les tortues marines, les dauphins et les baleines, ainsi que de nombreuses espèces terrestres menacées telles que les éléphants forestiers, les gorilles, les chimpanzés, les mandrills et les buffles forestiers.

Help Congo

Depuis vingt-six ans, Aliette Jamart, une Française, se bat pour la sauvegarde des chimpanzés rescapés du braconnage et de la déforestation.  Ce bout de femme a créé en 1990 l’association HELP (Habitat écologique et liberté des primates).  Un an après la naissance de l’ONG, le gouvernement met à sa disposition trois îles boisées sur la lagune de Conkouati. Aujourd’hui, environ 40 chimpanzés vivent là-bas. Aliette Jamart, soutenue par ses quelques travailleurs, prend soin des chimpanzés en les nourrissant quotidiennement et en leur apportant le soutien médical dont ils peuvent avoir besoin. Le financement vient majoritairement des aides internationales ainsi que des recettes générées par les activités proposées par l’association aux touristes et la location des bungalows en plein cœur de la réserve. L’association propose également des séjours éco-solidaire de quinze jours à trois mois.

Le nourrissage

NourissageL’activité la plus prisée par les touristes est sans aucun doute la sortie sur la lagune avec deux membres de l’association en matinée et en fin d’après-midi pour le nourrissage des chimpanzés sur les trois îles boisées. Des légumes, des fruits, des céréales, sont distribués à chaque repas. Une grosse partie du budget de HELP passe dans les courses. Environ une fois par semaine, Philippe Jamart, le fils d’Aliette, se déplace à Conkouati pour apporter le stock de nourriture nécessaire. Les plantations existantes sur les trois îles ne permettent pas aux chimpanzés de se nourrir. Si vous avez l’occasion de passer quelques jours dans cette réserve, vous apprécierez à coup sûr ce moment magique ou Dereck, Yombe et Pepère, trois chimpanzés sur leurs îles respectives, qui portent d’ailleurs leurs noms, vous accueilleront au pied des mangroves.

A la croisée des éléphants

IMG_7252web2La lagune se situe derrière une plage d’environ un kilomètre, qui la sépare de la mer. La vision est époustouflante : les vagues puissantes de l’océan Atlantique se jettent avec vacarme et creusent la plage à droite et à gauche de l’embouchure. En face se trouve la flore profuse de la mangrove. Le parcourt d’environ une heure et demie est reposant, des oiseaux de toutes tailles, formes et couleurs passent.

Tous les passagers sont à l’affût d’une branche d’arbre qui bouge dans la forêt qui borde la rivière, car cette sortie est aussi l’occasion de croiser des éléphants, des buffles, et toutes sorte d’espèce de singe sur les arbres. Ne perdez pas espoir car si vous êtes chanceux, vous croiserez un éléphant qui traverse la lagune ou encore des buffles en train de s’abreuver. Difficiles à repérer sans le regard exercé du guide, car souvent les singes sont perchés jusque très haut dans les branches.

Il y a encore tant à découvrir dans cette réserve de Conkouati. Pour réserver, vous pouvez passer par l’agence Congo Travel. Un chauffeur de l’association peut vous emmener. Une voiture 4X4 et recommandée car une partie du chemin vers ce parc national est une piste.

 

Share.

Comments are closed.